Poème : La vitesse rend aveugle ?

 

LA VITESSE REND ELLE AVEUGLE ?

 

Nous appelons ça le progrès,

Le siècle de la vitesse ;

Nous sommes tous des émigrés,

Qui nous déplaçons sans cesse.

 

On passe son temps à courir,

Après l'amour sans le trouver,

Il nous fait très souvent souffrir,

Et de la tristesse éprouver.

 

Courant comme des dératés,

On perçoit des images floues

Pourquoi nous sommes nous hâtés

Si c'est pour ne rien voir du tout !

 

Ne devrait-on pas s'arrêter,

Descendre avant le terminus,

Afin de ne point regretter

D'avoir raté notre Vénus ?

 

Em Lebûcheron

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site