Poème : Les regards égarés

 

Les regards égarés

Ils étaient deux enfants qu'on avait séparés,

leurs parents impulsifs n'avaient pas pu s'entendre,

Ils erraient dans les rues les regards égarés,

S'interrogeant, n'arrivant pas à comprendre.

 

Ils auraient bien voulu comme tous leurs copains,

Vivre dans l'amour au sein de leur famille,

Etre dorlotés et pouvoir prendre leur bain,

Décrassés par les mains d'une maman gentille.

 

Mais on les plaça dans des familles d'accueil,

Et on les sépara en leur brisant le coeur,

De l'amour parental il durent faire leur deuil,

Avant d'être éloignés, le frère de la soeur !

 

Le bûcheron

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×