Conte : Le sucre, le café et l'eau

Le sucre le cafe et l eauLe sucre le cafe et l eau (1.51 Mo)

 

..............

 

Le sucre, le café et l’eau

Un jour Jacques rencontra Lucie et un grand lien d’amitié naquit entre eux !

Pour sceller cette amitié, ils décidèrent de mettre en commun un sucre et du café dans une boite

Les jours, les mois, les années passèrent et leurs liens amicaux restaient sans faille. Ils s’entraidaient et rajoutaient chaque jour un peu de café dans la boite

Un beau jour, Jacques et Lucie eurent un petit différent sans importance et Lucie décida d’ouvrir la boite et de partager un café avec Joseph tout en bavardant. Lucie aimant le sucre décida  de prendre le morceau  dans la boite et d’en tremper un tout petit coin dans le café pour faire passer son amertume ! Joseph et Lucie parlèrent beaucoup en partageant ce café, ils allèrent jusqu’à tenter d’analyser  la qualité du sucre que Jacques avait mis dans la boite. Quand Lucie voulut remettre le  sucre à sa place, elle s’aperçut que le café avait imprégné le sucre ! Elle remit néanmoins le sucre ainsi coloré dans la boite.

Bien sûr Jacques s’aperçut que le sucre avait été entamé et qu’il avait été entaché par du café mais il ne dit rien à Lucie car elle lui avoua avoir sacrifié un peu  de sucre pour le dissoudre dans le café ! Jacques réfléchit et pardonna à Lucie car ce n’était qu’un tout petit bout se sucre qui avait disparu et il pensa que si elle avait corrompu le sucre dans de  l’eau pour tenter de faire disparaitre les traces de café, c’est tout le sucre qui aurait disparu. Elle s’était donc ressaisie en préférant avouer ce partage pour conserver ce qu’il restait de sucre

Jacques s’interrogeait et devint sur le coup moins bavard, cette histoire le travaillait, il n’aimait pas qu’on partage des cafés leur appartenant derrière son dos : ils faisaient partie de leur boite et ne concernaient qu’eux. Le sucre et le café étaient le gage de leur amitié. Lucie s’aperçut évidemment que Jacques parlait moins. Elle lui dit qu’il était bizarre, qu’il avait changé ; elle ne comprit pas pourquoi et lui demanda ce qu’il cherchait. Jacques ne cherchait rien, il était juste un peu ébranlé par ces cafés échangés avec Joseph car ces cafés faisaient partie des biens  communs à Lucie et à Jacques et devaient rester secrets,  

Ce conte : le sucre, le café et l’eau n’est qu’une histoire, on aurait pu remplacer ces éléments par confiance, confidences  et mensonge,  mais il est plus joli ainsi

Emile le Bûcheron

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site