Parodie du zizi sur Hollande.

Il était content le père François ô gué ô gué

Le père DSK s’était flingué ô gué ô gué

Dans un des plus grands hôtels

Qui se nommait Sofitel

Dans un quartier de New york

Pour un gros jambon d’york

Il voulut se taper une blackesse

Qui se défendit com’une tigresse

Une fois la pipe terminée ô gué ô gué

Elle pris soin de ne pas se laver ô gue ô gué

Et pour mieux le faire casquer

Se dépêcha d’appeler

Un maqu’reau qu’elle connaissait

Qui la conseillerait

DSK  se fit dur de la feuille

Mais il dût ouvrir son portefeuille

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l’père François

Celui qui n’attendait que ça

Celui qui se voyait déjà

A la place de Sarkozy

En utilisant son zizi

Tout, tout , tout vous saurez tout sur l’père François

Il prit comme maîtresse Valérie ö gué ô gué

Grace à elle il espérait gagner ô gué ô gué

En se servant jour et nuit

De la petite Valérie

Qui avait une belle liste

De copains journalistes

Elle leur glissa au creux de l’oreille

Qu’ils dépenseraient bien moins d’oseille

La promesse faite fut tenue ô gué ô gué

Ils obtinrent une fois élu ô gue ô gué

En prime de collabo

Une réduction d’’impôt

De plus de trente pour cent

Bel investissement !

Elle s’installa à la lanterne

La France mit son drapeau en berne

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l’père François

Celui qui ne se retient pas

Aussitôt qu’il voit une nana

Qui va la cravate de travers

Et  l’entre jambe bien ouvert

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l’père François

Tout juste cocufiée la Valérie oh gué oh gué

Se leva en trombe de son lit  oh gué oh gué

Apprenant que l'vieux pépère

A cheval sur son scooter

Venait de passer la nuit

Avec la belle Julie

 

Elle devint alors folle de rage

Elle en déchira mêm' son corsage

Elle se jura de se venger oh gué oh gué

Et à la presse de tout dévoiler oh gué oh gué

Et comme ça ne suffit pas

Un livre elle nous écrira

Pout finir de matraquer

Celui qu’elle s’était fait

Elle dévoilerait toutes les frasques

De  ce personnage si fantasque

Tout, tout, tout, vous saurez tout  sur l'père François

 

Celui qui n'veut pas qu’on le voit

Celui qui a la télé flamboie

Celui qui change de maitresse

Celui qui voit partout des fesses

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l'père François

 

Au château de VERSAILLES la Valérie ô gué ô gué

Entra dans une folle furie oh gué oh gué

Et se sentant humiliée

Elle cassa le mobilier

Faisant sortir aux  petits

Leurs cartes de crédit

Et pour mieux assurer sa vengeance

Elle dévoila à toute la France

Tout, tout, tout vous saurez tout sur l’père François

Que le François aimait l’argent

Qu’il se moquait des pauvres gens

Qu’il les appelait les « sans dents »»

Et qu’il trouvait cela marrant

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur l’père François

François

https://soundcloud.com/fable-le-b-cheron-leb-cheron/parodie-du-zizi-de-pierre-perret

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site