L'écureuil

 

L'écureuil

 

Un beau jour, un bel écureuil solitaire,

Cherchait vainement de quoi satisfaire,

Son estomac qui bruyamment le tiraillait,

Sous le soleil qui entre les branches brillait.

Il recherchait des châtaignes ou des noisettes,

Car il ne voulait nullement faire disette !

Il ne pensait pas que là-bas au fond du bois,

Un chasseur et sa meute de chiens aux abois,

Feraient tout pour essayer de le débusquer ,

N'hésitant pas sur les moyens pour le bloquer.

L'écureuil est néanmoins quelque peu malin,

Il se cacha derrière le tronc d'un sapin,

Regardant l'homme qui soigneusement scrutait

Chaque tronc . Nul doute : il le persécutait !

Mais l'homme usa d'une ruse extrême,

Mit en place un ignoble stratagème

Il posa sa veste sur un piquet planté

Ne craignant nullement pour sa propre santé

Alors l'écureuil prit la veste pour l'homme

Ne pensant point qu'il s'agissait d'un binôme

On eût beaucoup prié pour que l'arme s'enraya

Mais point s'en fût, naïf de sa vie il paya !

 

Ainsi, comme ce chasseur avec sa veste,

Certains sont à repousser comme la peste,

Car bien dissimulés derrière leurs pseudos

Se cachent en vérité des despérados.

Le Bûcheron

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site