Le chien, l’homme et le chat (Fable)

Auteur  
# 2013-03-19 12:57:40 à 12:57 Gérard Giraud
Méfions nous des apparences
L’ami n’est pas toujours celui qu’on pense.

Un jour un homme oisif, délaissé par sa femme
Décida pour combler sa solitude vaine
De s’acheter un Chien, pour contenter son âme,
Car il avait le Chat en haine.

Tous les chiens sont fidèles se plaisait-il à dire.
Les chats sont tous sournois, mentent comme ils respirent.
Et puis, un chien est fort et il me défendra.
Le chat, lui, ne sait rien, que dormir sous mes draps.

Et aussitôt décision prise,
Un énorme molosse s’installe sous le toit.
Monsieur Chien prit aussitôt ses assises
Minaudant fièrement, proférant des ouah ouah !

Vint à passer un Chat qu’un maître avait laissé
Demandant simplement caresses et coins douillets
Va-t-en chétif matou, inutile animal !
Dit le Chien ; j’ai pris place, cela semble normal.

Les jours de vaches maigres, la viande vint à manquer
Monsieur Chien jusque là placide
Changea aboiements tendres contre cris enragés
Tant et si bien qu’un jour il mordit fort son guide.

Le minou lui aussi souffrait du peu de restes,
Que lui laissaient alors Monsieur Chien et son maître,
Mais il chassait dehors quelques menus insectes,
Et ronronnait toujours à la moindre caresse.

Lequel du Chien du Chat mérite tant d’estime,
Le gros pataud ou bien le griffeur magnanime ?

Gérard Giraud, 12 mars 2013
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site